Rétro-scoop

Nouvelles du passées, compréhensions nouvelles :

Télévision : la France en bonne place pour la haute définition

A quelques mois de la première Coupe du monde de football diffusée en haute définition, les fabricants de téléviseurs affichent leur optimisme. Après le boom des ventes d’écrans plats enregistré au cours des deux dernières année, la haute définition devrait, en effet, continuer de soutenir l’effet d’attraction pour les téléviseurs à écran à cristaux liquides (LCD) et autres plasma. . Selon la société d’études GfK, le taux d’équipement des foyers français en écrans plats devrait passer de 8,8 % en 2005 à 19 % à la fin de cette année. Ce chiffre place la France au deuxième rang en Europe, derrière la Grande-Bretagne et devant l’Allemagne, qui devraient afficher des taux d’équipement respectifs de 25 % et 13,4 % à la fin de 2006. . « La configuration est très favorable pour l’industrie de la télévision en 2006 », souligne Claude Floch, directeur du département électronique grand public de GfK. Selon cet institut, 5,2 millions de téléviseurs ont été vendus en France en 2005, dont 1,5 million d’écrans plats. Parmi ces derniers, 450.000, soit près de 30 %, affichaient le label européen HD Ready, garantissant la réception des programmes en haute définition qui seront diffusés via les satellites et le réseau câblé. Sur le seul mois de décembre 2005, les ventes de téléviseurs HD Ready représentaient plus de 68 % de celles d’écrans plats au format 16/9. Fin 2006, elles devraient ainsi atteindre 1,5 million d’unités. . L’engouement des consommateurs tient pour une large part à la forte baisse des prix, rendue possible par la montée en puissance des usines des fabricants de dalles, qu’ils soient coréens, japonais ou taïwanais. Les prix moyens des téléviseurs LCD « standards » sont passés de 948 euros en janvier 2005 à 699 euros un an plus tard, le modèle HD Ready chutant, lui, dans le même temps, de 2.165 à 1.400 euros. Plus coûteux, les modèles plasma ont vu leur prix moyen passer de 4.351 à 2.925 euros pour un modèle standard et de 2.703 à 1.644 euros pour la version HD Ready. . Si l’Allemagne demeure sans conteste le leader en Europe en matière de taux d’équipement en téléviseurs haute définition (près de 47 % des ventes d’écrans plats), les Français n’ont pas attendu la diffusion des émissions en HD pour anticiper leurs achats, ce qui contribue au rajeunissement en profondeur du parc des écrans. Alors que se profile à l’horizon de 2010 ou 2011 l’arrêt définitif de la diffusion en analogique qui imposera le renouvellement des récepteurs analogiques, l’industrie de la télévision a encore de belles années devant elle. Ces perspectives ravissent les fabricants tels que Sony, qui a signé un partenariat exclusif avec TPS, qui diffusera les images de la Coupe du monde en HD pour TF1 et M6. D’ores et déjà se profile cependant la prochaine bataille du Full HD, qui offrira une définition encore supérieure. Plusieurs concurrents, dont Sharp, avec notamment un modèle 65 pouces (165 centimètres), ou encore Samsung ou Philips, proposent déjà des récepteurs en Full HD, mais à des prix encore très élevés. Source : Les échos Mars 2006

Newsletter

Abonnez-vous pour suivre nos actualités :